Jeudi 21 Novembre, 2019

1065 migrants haïtiens arrêtés et transférés à Dajabón pour expulsion

Des migrants illégaux arretés en République Dominicaine et sous la menace d'expulsion./

Des migrants illégaux arretés en République Dominicaine et sous la menace d'expulsion./

Les autorités dominicaines poursuivent leur chasse aux migrants arrivés de manière illégale sur leur territoire.

Un certain nombre de mesures ont été récemment pris par le ministère dominicain de la Défense. Parmi elles, le renforcement des points frontaliers afin d’éviter l’entrée massive de compatriotes haïtiens qui fuient la crise et la misère galopante en Haïti.

Lire| 600 soldats dominicains de plus déployés pour sécuriser la frontière

La surveillance au niveau des frontières a été intensifiée : 600 officiers de l’armée terrestre et du Cesfront ont été déployés pour contrôler plusieurs zones dont Dajabón où un millier d’Haïtiens ont été capturés lors d’une opération menée entre 28 octobre et 1er novembre cette année.

En effet, la Direction générale des migrations (DGM) a signalé l'arrestation de 1 292 étrangers dans le cadre de plusieurs opérations menées dans onze de province de la République dominicaine, à la demande du directeur général de l'institution, le lieutenant général Máximo William Muñoz Delgado, conformément à la loi 285. -04, a révélé le journal Diario Libre.

Ces opérations s’étaient étendues dans les provinces d’Azua, d’Espaillat, des Sœurs Mirabal, de Mgr Nouel, de Montecristi, de La Altagracia, de La Véga, Santiago de los Caballeros, Santiago Rodríguez, Puerto Plata et Valverde.

Les intersections effectuées du 28 octobre au 1er novembre, couvraient différents secteurs du district national et les municipalités de Santo Domingo Oeste et Este. Les autorités ayant participé à cette opération étaient composées d'agents de contrôle de l'immigration du DGM, avec le soutien du personnel militaire de l'armée, de la marine et des forces aériennes de la République dominicaine, de la police nationale et de représentants du ministère des Affaires publiques et de l'Environnement.

Après le processus de vérification consistant à identifier ceux qui sont en règle avec l’immigration dominicaine, c’est au total 1 065 ressortissants haïtiens (sur les 1, 292) qui ont été transférés aux frontières de de Dajabón, d’Elías Piña et de Jimaní pour y être poursuivis et déportés en Haïti où les risques d’émeutes et de mouvements populaires restent encore énormes en dépit du calme apparent qui a régné dans la capitale depuis lundi.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :