Mardi 18 Février, 2020

10 raisons de légaliser votre activité génératrice de revenus ou organisation à but non lucratif

Dans le contexte haïtien, il s'agit en effet d'un sujet controversé mais qui mérite une certaine attention et du recul. Nous savons tous que l'économie haïtienne est plus informelle que formelle pour de nombreuses raisons: manque d'éducation des citoyens, manque d'infrastructure du côté de l'Etat, insuffisance de l'information, un service problématique et un service client dans les bureaux de l'État qui laissent à désirer, sans oublier le phénomène de corruption.

Ces faits ne doivent cependant pas être un facteur déterminant de découragement lorsqu'il s'agit de légaliser votre entreprise, ou une organisation à but non lucratif. Les gens mal informés prennent de mauvaise décisions, pour cela vous devriez savoir avant de vous formaliser laquelle des formes juridiques est appropriée selon vos attentes, vos aspirations, vos conditions financières, l’entente s’il y a lieu, qu’il y a entre vous et vos associés, confrères (les actionnaires dans le cas d’une société anonyme).

Voici donc dix (10) raisons pour penser à légaliser vos activités. Ceci devrait inciter quiconque à mettre la main dans la patte et décider à aller de l'avant avec leur enregistrement, ceci afin de développer, grandir ou faire fructifier quelle que soit l'idée qui peut contribuer à la création de richesse, à la réduction de la pauvreté, à la baisse du taux de chômage :

1- Pour pouvoir ouvrir un compte bancaire au nom de votre entreprise ou organisation

Ce n'est pas quelque chose de nouveau, mais le fait que vous n'y ayez pas pensé au début le rend nouveau. Une fois votre entreprise légalement enregistrée, vous pourrez ouvrir un compte bancaire. Cependant, nous vous conseillons de vous assurer que vous avez suffisamment de transactions qui seront générées sur ce compte bancaire. Sinon, vous finirez par payer des frais mensuels pour rien. C’est-à-dire, votre disponibilité sera déduite même quand vous n’avez pas eu de transactions au cours du mois. Ce que tout entrepreneur déteste c’est de devoir payer pour un service qu’il n’utilise même pas.

Enfin, vous devriez savoir que chaque institution bancaire à leur propre tarif (frais de dossier, frais de service, frais de gestion de compte etc.).

2- Pour diminuer le risque de vol grâce au compte bancaire de l’entreprise

Maintenant que vous avez obtenu votre certificat de reconnaissance et votre autorisation de fonctionnement, vous avez un compte en banque au nom de l’entreprise ou au nom de l’organisation que vous représentez. Cela par conséquent devrait vous encourager à avoir vos dépôts (ventes réalisées) ou effectuer vos paiements via chèque ou transfert en ligne. Par cette démarche vous allez réduire le risque de vol ou de braquage.

3- Pour être en mesure de présenter votre entreprise lors d'un entretien à l'ambassade par exemple

C'est un fait fortuit que quelqu'un qui souhaite obtenir la plupart du temps un visa (américain, canadien, français etc.) apprend qu'il aurait dû penser à présenter son entreprise ou son activité lucrative (à but non lucratif aussi) afin d'augmenter ses chances d'obtenir ce visa vue que le type de profile fait référence au genre de personne qui produit (tangible ou intangible) quelque chose/ des biens pour sa communauté.

4- Pour être capable de transiger avec de grandes institutions et surtout avec le gouvernement

En Haïti, tant de jeunes haïtiens dès qu'ils commencent à se prendre au sérieux avec leur entreprise ou qu'ils reçoivent une invitation d'une institution bien connue pour leur envoyer des propositions (devis/ pro-forma), découvrent rapidement qu'ils ont besoin d'un compte bancaire sous le nom de l’activité qu’ils entreprennent afin de retirer de l'argent de l'institution. C'est que la plupart d'entre eux ne savaient pas, c'est que les institutions ne signeront aucun chèque sous le nom d'une personne physique. C'est souvent le cas pour des petites ou moyennes entreprises qui, transigeant avec le gouvernement, se voient rapidement obligées, sous un coup de tête, de légaliser leurs activités, car sans patente pas de contrat.

5- Pour être prêt pour les programmes d'entrepreneuriat tels que YLAI, Bel Initiative de la Chambre de commerce d’Atlanta Georgia, Hultz Prize entre autres

C'est l'une des choses dont vous avez vraiment besoin pour être prêt. Déjà, participer à plusieurs concours vous donne la possibilité de tester votre modèle d'entreprise et de voir jusqu'où votre startup est capable d'aller. Cela vous donne également la chance de faire de nouveaux clients, de nouveaux partenaires et de faire partie de nouvelles communautés d'entrepreneurs. En dehors de cela, lorsque vous vous êtes déjà formalisés, cela vous donne des occasions d’affaire, en d'autres termes, votre startup est prête pour les investisseurs potentiels si vous avez attiré leur intérêt grâce au programme auquel vous avez participé. Enfin, vous serez à coup sûr pris plus au sérieux par les responsables des concours cités ci-avant.

6- Pour bénéficier de programmes de soutien

Lorsque votre institution ou entreprise est formalisée, vous êtes plus apte à bénéficier de programmes de soutien financier, entrepreneurial, de formation etc. Les gens sont prêts à vous accompagner puisqu’au moins vous leur donnez l’impression que vous prenez ce que vous faites au sérieux et que vous voulez vous démarquer de la foule.

7- Pour vous assurer en cas de vandalisme

Une reconnaissance au près du fisc vous permet en cas de perte ou de casse (vol), faire le constat de votre situation. Vous pouvez faire une déclaration, effectuer un constat par un juge de paix. En plus, si vous (l'entreprise) avez été assuré vous pourrez être compensé par la compagnie d’assurance. Face à un environnement instable et risqué, il vaut mieux s’assurer que l’entreprise soit certifiée et par-dessus tout, si vous possédez les moyens, de vous faire assurer par une compagnie.

8- Pour protéger votre marque commerciale

Prenons le cas où vous avez un produit qui se vend très bien et dont le nom sonne assez bien aussi aux oreilles de vos consommateurs. De ce fait, il serait judicieux de penser à enregistrer cette marque au nom de votre institution génératrice de revenus. C'est encore plus urgent si vous êtes un propriétaire d’une entreprise individuelle (toujours informelle) et que vous avez commencé vos opérations sous un nom commercial non encore déposé/ vérifié au Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI). Alors ne perdez pas votre temps, allez protéger ce nom ou marque commercial si original et important à vos yeux. Consacrez un peu de temps pour cela. Des organismes peuvent aussi vous accompagner dans ce travail (ex: Grow your Business Initiatives).

9- Pour protéger vos finances et vos biens personnels des créanciers et autres risques potentiels

On avait parlé de la forme juridique que vous allez choisir avant de démarrer le processus de légalisation. Sachez que pour une entreprise individuelle l’identité de l'entreprise correspond à celle du dirigeant, ce qui fait que les biens personnels du propriétaire se confondent avec ceux de son entreprise. En d’autres mots, les créanciers peuvent demander des comptes au propriétaire directement. Pour une société en nom collectif ou en commandite les associés indiqués dans l'acte constitutif sont tous solidaires pour tous les engagements de la société. Ce qui sous-entend que les créanciers au cas où cette société n’est pas en mesure de régler la totalité de ses dettes peuvent exiger des associés qu’ils interviennent directement pour régler la note. Pour une société anonyme (S.A), elle se distingue de la SCS (Société en Commandite Simple) ou de la SNC (Société en Nom Collectif), par sa gouvernance qui convient aux grands comptes et aux sociétés désireuses de s’introduire en bourse. Avec cette forme juridique, les biens propres des actionnaires sont totalement protégés et distinctifs de ceux de leur société.

10- Cela vous force à vous discipliner

Toute activité menée par quelqu’un qui veut réellement réussir nécessite de la concentration, de la détermination, de la discipline. La plupart du temps lorsque vous avez une activité génératrice de revenu ou organisation à but non lucratif non formalisée, la tendance de n’être pas intéressé à mettre de l’ordre dans vos affaires est présent constamment. Si vous avez un problème personnel, vous avez le réflexe de puiser dans les comptes de l’entreprise (ti kès biznis lan) afin de répondre aux besoins d’argents de votre famille, de vos enfants.

Nous sommes conscient avant de vous formaliser, il est préférable d’être sûr que vous êtes en mesure de générer du cash, que votre produit ou service a un marché réel. Par contre, nous croyons que tous les citoyens doivent être conscients de tout type d'information qui pourrait les aider à prendre des décisions meilleures et plus objectives lorsqu'il s'agit de gérer et développer leurs activités commerciales ou à but non lucratif. Pour une société, une jeunesse plus dynamique et responsable.

Par Hans Michel Beaugelus

GBI (Grow your Business Initiatives)

info@gbiht.com

www.gbiht.com

www.tracker.gbiht.com

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :