Dimanche 8 Décembre, 2019

10 choses que vous ne saviez pas sur BIC

Roosevelt Saillant dit BIC/ Facebook

Roosevelt Saillant dit BIC/ Facebook

Rosevelt Saillant ! BIC Tizon Dife ! Sept albums! Deux filles! Quelles autres informations détenez-vous sur l’artiste ? Ne voulez-vous pas en savoir plus ? A travers la rubrique « 10 choses que vous ne saviez pas sur », la rédaction de Loop Haïti vous dévoile dix informations que peut-être vous n’aviez pas sur Roosevelt Saillant, plus connu sous le nom de BIC.

1 - « Lanmou avèg » et « Boul malatchong » sont des textes écrits par BIC

Outre la rédaction et production de ses propres textes, le lyriciste BIC écrit aussi pour d’autres artistes et groupes, et K-dans en est l’un d’entre eux. En effet, « Lanmou avèg » chanté par Jude Jean et « Boul Malatchong » interprété par Kindy sont tous deux des textes écrits par BIC. « M te vle fè on dous, on cho ; m bay lanmou avèg, on ti bagay koul, epi boul malatchong yo n bagay pike », explique l’artiste.

2 - En 2012, BIC a signé dans le livre d’or de Montréal

Apposer sa signature dans le livre d’or de la ville de Montréal est un rituel de la Mairie de ladite ville pour honorer un artiste qui œuvre positivement dans sa communauté. C’est un symbolique pour dire qu’on vous remet la clé de la ville. Cet honneur a été fait à l’artiste le 19 octobre 2012 à l’hôtel de ville.

3 - BIC a été l’invité spécial au « Camp d’été de la Francophonie » à Buzau (Roumanie)

Du 6 au 28 juillet 2014, ce camp d’été annuel a reçu l’artiste BIC comme invité spécial durant cinq jours.

4 - Certains des textes de BIC sont étudiés au Massachusetts Institute of Technology (MIT)

Ayant reçu pour la deuxième fois l’invitation du MIT au mois d’Avril 2019, grande fut la surprise de BIC de découvrir que des étudiants de l'université étudient certains de ses textes. Il a rejoint certaines des classes durant son passage et a donné quelques prestations. Le texte “Yon ti kalkil” a pu être traduit grâce à un professeur de l’université d’Indiana du nom de Rebecca Dexon.

5 - BIC est un friand du poisson

Quand il s’agit de préférence en matière de gastronomie, plusieurs plats sont dans le viseur de l’artiste; cependant, “mayi moulen kole ak pwa epi sòs pwason gwo sèl se prefere m” confie-t-il. En outre, la tête du poisson, c’est ce que BIC préfère le plus. “ Si on moun ban m on sòs pwason, pwason an san tèt, se pa pou mwen” raconte l’auteur de “A suiv” qui en profite pour avouer que ce petit péché mignon lui empêche de déguster du poisson n’importe où.

6 - BIC et sa bande ont été les invités spéciaux d’un festival au Maroc en septembre 2017

La 2e édition du “World music and African arts festival “ a accueilli en 2017 BIC et ses musiciens comme invités spéciaux. Le festival a eu lieu à Tangé, une ville du Maroc, et c’était la première fois qu’un groupe haïtien avait le privilège de fouler la scène du festival.

7 - Dans l’année 1997, BIC a été “Agent de rampe” à l’aéroport International Toussaint Louverture

“H.A.T” est le nom de la compagnie pour laquelle travaillait le jeune Saillant. Assurer la montée et la descente des malles, la propreté des avions avant leur départ; faire en sorte que chaque “container “ ait 32 malles, voilà entre autres en quoi consistait son travail.

8 - BIC TIZON DIFE fut correcteur au baccalauréat haïtien durant deux années 

Le 8 juin 2005, dans une lettre qui lui a été adressée par le ministère de l’Education nationale, la proposition a été faite à BIC d’être correcteur au baccalauréat de la même année, pour le test d'anglais. A partir de ce jour, l’artiste a passé deux années à corriger les textes d’anglais en bac I et II.

9 - BIC a déjà collaboré avec un artiste belge du nom de Uman

La voix de l’artiste peut être retrouvée sur deux morceaux du dernier album de Uman, et ensemble, ils ont déjà donné plusieurs spectacles sur la terre natale de Uman qui est la Belgique.

10 - “Dièz” et “Bemòl” sont respectivement les noms du chien et du chat de BIC

BIC ne fait définitivement pas que chanter sa musique. Il le vit dans son quotidien et dans son environnement. Les noms donnés à ses deux animaux domestiques en sont la preuve. “Dièz” et “Bemòl”, sont en effet deux appellations retrouvées dans le domaine musical, destinées à atténuer les huit notes initiales afin de produire un meilleur son. 

Il est évident qu’il y a encore beaucoup à apprendre sur l’artiste. Mais 10, ça fait beaucoup non?!

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :